Épilogue.

 

 

Les Héros de Hurlevents (titre)

 

Ils croisèrent au bout de quelques heures de marche une vingtaine de personnes. À en juger par leur robes assorties, il s'agissait d'une guilde de mages. Ils étaient accompagnés par un jeune homme qui semblait blessé. Les aventuriers stoppèrent les mages et apprirent qu'ils étaient ceux que le seigneur de Hurlevent avait envoyé pour sauver son fils.

Leur quêtes annulées, les aventuriers reçurent en compensation dix pièces d'or chacun. Les magiciens partirent ensuite. Le dernier souffla Daft :

-Il y a une taverne à une heure de marche d'ici. Vous y trouverez surement une quête.

Le nain qui avait entendu le chuchotement du mage leva les yeux au ciel et soupira :

-Pourquoi ne pas nous appeler les ''Héros de Hurlevent'' tant que vous y êtes ! Après tout, ce n'est pas comme si c'était notre quête !

Le mage annonça avec un sourrire sur le coin des lèvres :

-Ne vous inquiêtez pas, les Héros de Hurlevent seront reconnus pour leurss actions héroiques.

Il se retourna et partit. Lumaria leva à son tour les yeux au ciel en disant :

-Nous serons donc connus comme les Héros de Hurlevent, ou, les héros qui arrivent trop tard !

Daft qui était déjà loin devant leur cria d'accélérer le pas. Pendant la route, le nain fit demi tour et retourna à Hurlevent car il ne pouvait plus supporter la présence de deux elfes.

Quand ils étaient rentrés dans la taverne, ils avaient été attaqués par un orque, Loriena lui avait brulé le bras, Lumaria avait, en vain, tenté de lui trancher l'autre. Daft qui était arrivé un peu plus tard, avait achevé la peau verte d'une flèche entre les deux yeux.

Ils avaient repéré un vieillard dans un recoin sombre de la taverne. Il portait une robe de mage rouge ornementée de fils d'or et de diverses pierres précieuses. Ses cheveux bouclés blancs se mélaient quelques fois à son bouc court et à sa moustache.

Le vieu

 

Il s'assirent à sa table en se présentant. L'homme, lui, ne le fit pas et leur annonça :

-J'aurai besoin d'aventuriers comme vous pour retrouver mon grimoire.

Il leur expliqua qu'il s'était fait attaquer et piller prés d'une grotte et qu'il n'avait pas pu se défendre. Les trois aventuriers se levèrent de table et discutèrent un bon moment du fait de savoir s'ils acceptaient la quête ou non. Après quelques minutes de débats, ils allèrent annoncer à l'homme à la table qu'ils acceptaient sa requête.

Ils partirent vers la fameuse grotte. Une heure après leur départ, il croisèrent la route d'une panthère. Elle grognait et montrait ses crocs. Lumaria sortit son épée au clair et son bouclier. Et dit :

-On attaqua :

Daft la stoppa alors et lui dit :

-Non... elle a l'air affamée et effrayée ! Je vais tenter de l'approcher.

La rouquine se résigna alors, non sans rajouter au passage :

-D'accord, mais si elle attaque, je riposte !

Daft sortit une moitié de saucisson de son sac. Il la lança en direction de l'animal. Elle sapprocha, méfiante, et renifla le morceau de charcuterie. Pendant ce temps, l'archer s'était rapproché d'elle, il s'était agenouillé devant l'animal. Il tendit son bras devant son museau. Le félin le regarda, puis, planta son regard dans celui de l'elfe. La panthère regardait de nouveau la main de Daft et finit, après de longues secondes d'attentes, par se frotter la tête contre la paume de main de l'archer en ronronnant.

Baghera

L'elfe se releva puis se tourna vers ses deux amies et annonça :

-Je crois que nous avons un nouveau compagnon.

Lumaria demanda nochalament :

-Et comment elle s'appelle ?

Daft réfléchi quelques secondes et finit par annoncer fièrement :

-Bagherra.

La compagnie reprit sa route vers la suite de la quête.

 

 

F I N...